X

Vous n'avez aucun article dans votre panier

PURIFICACIÓN GARCÍA

Née à Castrelo do Val (Orense, Espagne) , elle a passé son enfance à Montevideo (Uruguay). Son premier travail a eu lieu dans une entreprise textile de cette ville, où elle a acquis une grande connaissance du tissage, la base de son futur métier. À 21 ans, elle est partie au Canada où elle est entrée en contact avec le monde du cuir et après une rapide étape new-yorkaise, elle a décidé de retourner en Espagne en 1978, pour s'installer définitivement à Barcelone.


En 1981, elle présente sa première collection complète et en 1983, elle se renforce sur le marché national, en défilant à chaque saison à Barcelone et à Madrid. En 1985, elle ouvre sa première boutique en Belgique, plus précisément à Anvers et en 1989, elle défile pour la première fois sur les podiums de Milan, où elle reçoit un accueil chaleureux de la part de la critique italienne.


À l'occasion de l'ouverture de ses boutiques à Tokyo, Osaka et Kyoto en 1990, elle réalise son premier défilé dans la capitale nippone. En 1995, elle ouvre son atelier-boutique sur l'Avenida Pau Casals de Barcelone. Là-bas, en marge du prêt-à-porter, elle s'occupe personnellement de ce qu'elle appelle « la nouvelle couture » dont ses robes de mariées sont un grand exemple. Elles sont présentées à partir de 1997 sur les podiums du groupe Novia España.


En 1998, elle signe un accord avec STL pour la création, la fabrication et la distribution d'une ligne de prêt-à-porter féminin et masculin ainsi que leurs accessoires respectifs. Un an plus tard, elle entame une collaboration avec le photographe Chema Madoz, Prix national de Photographie espagnol. Cette relation s'est renforcée avec le temps et a transformé chacune de ses campagnes publicitaires en un objet attendu de désir à chaque saison, ainsi que l'une des plus personnelles et remarquables du panorama espagnol.


En 2001, elle publie le livre « Tener estilo » [Avoir du style] aux éditions Temas de Hoy. En 2003, elle crée le Prix de photographie Purificación García qui, après neuf éditions, est devenu l'un des concours les plus prestigieux du paysage national. En avril 2011, cette initiative élargit ses horizons avec le Prix Purificación García de photographie latino-américaine dans le cadre de la prestigieuse foire d'art Zona MACO.


Au cours des dernières années, Purificación García a aussi mené diverses collaborations dans le milieu artistique. En 2005, elle collabore avec l'artiste allemande Sweltana Heger dans sa série Playtime et en 2010, elle développe le sac solidaire Thinking of Dallipur en collaboration avec l'artiste Alicia Framis et le centre d'art LABoral.


En 2006, elle débute une collaboration avec le photographe et artiste Juan Gatti pour réaliser les photos de ses campagnes. Jusqu'à maintenant, il a photographié des personnes représentatives de la vie socioculturelle du pays comme Geraldine Chaplin, Marlango, Estrella Morente et Javier Conde, Ángela Molina et Martín Rivas, Elena Anaya et Únax Ugalde, et Ana Belén et Marina San José.


En décembre 2011, elle est décorée de la Médaille d'argent du mérite au travail, décernée par le Ministère du travail et de l'immigration.