X

Vous n'avez aucun article dans votre panier

PIERRE ORIGINE (SOFÍA TÁBOAS & PURIFICACIÓN GARCÍA)

Un accessoire très spécial


Pierre Origine est le titre du projet de collaboration artistique entrepris par Purificación García avec l'artiste mexicaine Sofía Táboas et la Fondation RAC, consacrée à la diffusion et à la promotion de l'art contemporain.

L'artiste a travaillé avec des milliers de coupons de tissu et de cuir provenant des ateliers de la créatrice pour réaliser une installation spectaculaire que l'on peut visiter à la Fondation RAC jusqu'en février 2014 et qui est inspirée de la façon dont la pierre et le paysage deviennent des matières premières dans le travail de chaque jour.

L'histoire personnelle et professionnelle des deux femmes, qui appartiennent à des générations différentes mais parallèles, se retrouve dans ce projet singulier avec l'origine comme toile de fond et le tissu et le granit comme matériaux phares.

À l'occasion de cette collaboration, Purificación García et Sofía Táboas ont travaillé ensemble à la création d'un accessoire très spécial, inspiré de la tradition d'orfèvrerie de Galice. Il s'agit de ce ras-du-cou semi-rigide produit en édition limitée, conçu en tenant compte des nombreuses mines d'or situées dans la région depuis l'époque romaine et des différents trésors conservés depuis l'âge du bronze en Galice. Recouvert d'or, il est complété par un morceau de pierre de granit gris, taillé par les ateliers locaux.

Le projet

Née à Mexico DF, d'un père et d'ancêtres galiciens, le parcours de Sofía Táboas a beaucoup de similitudes avec celui de Purificación, dont la famille a aussi immigré en Amérique latine quand elle était petite.

Sofía Táboas a voyagé en Galice, invitée par la Fondation RAC, qui donne l'opportunité à de prestigieux artistes internationaux de réfléchir sur différents aspects de la culture et du paysage de la région. Au cours de ce voyage, elle a revisité les paysages de son enfance dans le Ribeiro Orensano, cherchant le point de départ pour son travail futur. Cette région, la Sierra de Pena Corneira, a pour particularité ses formations rocheuses particulières qui se sont formées il y a 300 millions d'années. Le granit et ses formes excentriques seront l'un des axes principaux de son œuvre inspirée de la façon dont le paysage devient une matière première pour le travail de chaque jour.

L'œuvre

Le textile est sans aucun doute l'un des moteurs commerciaux de cette région de l'intérieur de la Galice. La Fondation RAC, qui connaît le travail de Purificación avec différents artistes ainsi que sa propre histoire personnelle, n'a pas hésité à lui exposer le projet et le voyage s'est poursuivi dans les installations de l'entreprise.

Loin de ce qu'on pourrait attendre dans un monde mécanisé, l'artiste a été fascinée par les mains humaines qui travaillent les tissus jour après jour : des mains de femmes anonymes qui consacrent des heures à confectionner des rêves. Ce qui reste de leur travail silencieux sont des coupons qui constituent une matière première exceptionnelle.

Après plus de neuf mois de collecte, les équipes de découpe et de couture ont donné une seconde chance, un retour à la vie, à des tonnes de coupons de tissus de collection et de cuirs d'accessoires.

L'idée s'est concrétisée dans une installation où cohabitent des sculptures de fer et de plâtre, en référence aux formations de granit de son village d'origine, avec un bois spectaculaire en couleur, réalisé à partir de coupons de cuir fournis par l'équipe de Purificación García.

Par ailleurs, Sofía Táboas a voulu développer une seconde partie de l'œuvre inspirée du carré emblématique de Purificación García, en dessinant une série de boîtes de méthacrylate remplies de centaines de carrés de couleur de 3x3 cm. Pour cela, elle a compté sur la collaboration des élèves d'ESDEMGA, l'École de création textile et de mode de Galice, avec laquelle Purificación a collaboré sur plusieurs projets de soutien aux jeunes créateurs.

Les mains qui ont pris part à ce travail en cours sont nombreuses : depuis le forgeron qui a forgé la base des pièces dans son atelier, au sculpteur qui les a défini avec du plâtre, en passant par les ouvrières des équipe de découpe de Purificación García et les étudiants en design qui ont découpé et cousu plus de 30 000 carrés de textile et de cuir. Tous ont créé une œuvre dans laquelle cohabitent deux paysages : un paysage de pierre et un paysage de tissu.

Le résultat de ce projet singulier peut être consulté à la Fondation RAC, à Pontevedra, jusqu'en février 2014.

30 % des ventes de cet accessoire est destiné à différentes œuvres sociales dans chaque pays où il est en vente : Espagne, Portugal, Mexique et Chili.